Domi et Pierol au tour du monde

Novembre 2009 – Novembre 2010
Abonnez-vous

You are currently browsing the Argentine category.

Purmamarca et Tilcara, derniers villages Argentins (du 10 au 12/12)

Depuis 2 jours qu’on continue notre periple dans l’extreme Nord Argentin, on se demande vraiment si ca va un jour s’arreter d’etre beau !!!

Apres des heures interminables de bus, une dizaine de millier de kilometres parcourus, plus de 30 jours de decouvertes, apres des paysages changeants et toujours epoustouflants, apres on-ne-compte-plus-combien de kilos de viande, apres des rencontres toutes plus  sympas les unes que les autres … voila: l’Argentine touche a sa fin! Et de deux !

Notre bus est prevu dans 1 heure pour la frontiere Bolivienne, ca va nous changer : Adieu douches bien chaudes et trajets en bus 4 etoiles :-) Mais c’est bien, on est contents de decouvrir un autre pays. Et rien que de penser a notre excursion au salar d’Uyuni dans quelques jours, nous sommes deja tout enthousiastes!

A bientot donc, de l’autre cote de la frontiere :-)

Posted 8 ans, 10 mois ago.

3 comments

Quebrada de las Conchas (10/12)

Wouaw, wouaw et re-wouaw !

Apres quasi 24h de bus, nous voila arrives a Cafayate, un superbe village au milieu des montagnes.  A taille raisonnable, logemement sympa (avec piscine), plein de petits artisans locaux… si on devait s’installer quelque part, pour le moment ce serait ici :-) surtout que le nombre de jours de pluie par an est plutot allechant : 5 ! Et il fait chaud… tres chaud.

Une nuit donc ici, puis ce matin, location de velos, bus qui nous droppe a 50km au nord, on fera le retour en velo, en suivant la Quebrada de las Conchas (vallee un peu indescriptible).  Et c’est la que wouaw ! Pour moi (Pierol) c’est le plus bel endroit du monde, oubliez tous les beaux trucs qu’on a deja racontes… ici c’est infiniment mieux.  La preuve : plus de 7h pour faire 50km et plus de 200 photos juste pour cette route.

Les photos ne montrent qu’une infime partie de la grandeur de l’endroit, comment expliquer le reste ? Des rochers surgis de nulle part, aux formes improbables, aux couleurs inimaginables, a perte de vue.  Des lamas, des perroquets, des nandus… y a plein de choses ici.  Quasi seuls sur la route, on s’emerveille a chaque tournant, c’est reellement exceptionnel.  Parfois desertique, parfois verdoyant avec une petite riviere, parfois rouge comme Los Castillos (enormes pics rouges vifs sortis du sol, qu’on visite apres avoir traverse a pieds nus une riviere pleine de vase, ou de bouse de lamas ?)…  J’en resterai la, mais sachez qu’on a presque lache une petite larme :-)

Puis retour a Cafayate, fort coups-de-soleilles, assoiffes (il a fait 35C toute la journee) et creves.  Plongeon dans la piscine de l’hotel pour refroidir les brulures, puis soiree dans une petit resto avec la specialite locale : la demi-chevre par personne au BBQ :-).  Le tout avec danses et musique locales (et un peu experimentales : guitare a 4 mains ou gratte avec bouteille de biere… dedicace a Christophe).

Voila le resume d’une toute bonne journee, sans doute la meilleure depuis le debut :-).  A present, cap sur la Bolivie, avec une derniere etape en Argentine : la Quebrada Humamarca.

Suite au prochain episode.

Posted 8 ans, 10 mois ago.

9 comments

Talampaya (07/12)

Je confirme les amis: plus jamais je ne laisserai un Pierol fatigue prendre les commandes de l’ordi :-)

Apres un bon dodo reparateur (quoi que en fait… pas super bien dormi because moustiques. Ces salopiaux sont de retour!), reveil bien tot pour l’excursion tant attendue dans le parc de Talampaya (classe patrimoine mondial siouple!) . Un peu de jeep (ahhh que c’est bon une bonne voiture) et nous y voici… Des les premieres minutes, c’est l’emerveillement! On oublie les erreurs d’itineraire,les heures perdues a attendre les bus qui nous on amenes ici, on n’est plus fatigues du tout!!!

WOW. Le paysage est a couper le souffle, cette ballade de 3 heures nous enthousiasme vraiment. Tout est beau, la couleur rouge des rochers, les dunes de sable orange, les arbres aux troncs verts, le bleu du ciel. On se met en route dans ce paysage surrealiste et la guide, une francaise qui a pose la ses valises il y a 5 ans (on la comprend!) nous explique qu’on se trouve ici parmis de superbes temoignages de l’epoque Triasique. Moi j’ai retenu que ces formations rocheuses la, elles datent de tout plein de millions d’annees et qu’elles se sont formees quand les plaques se sont montees dessus (mouais  bon hein chui pas payee pour vous faire la visite guidee moi donc faites vos devoirs, allez voir ca sur Wikipedia, na!). Ce qui est dingue, c’est qu’elles n’ont quasi pas bouge de forme depuis. Autrement dit, on les voit comme un T-rex a pu les voir il y a bien longtemps… On se sent bien ephemeres face a cette vieille terre! Perso, j’adoooore, on s’imagine tellement bien la vallee remplie de grosses bebetes !

Comme bebetes d’ailleurs, pas de diploducus  ni de raptors hurlants, mais on n’est pas decus non plus: un immense condor de 3 metres d’envergure, un peu curieux, est venu tournoyer juste au dessus de nous. Hypnotisant. Et mal au cou, du coup! On a croise le chemin de petits « Lievres de Patagonie » , drole d’amimal, on dirait un croisement entre un Bambi et un Lapin (ils ont des moeurs bizarres les animaux d’ici). Et puis des renards, les Zorritos, pas farouches, qui mendiaient nos biscuits.

Un superbe moment donc, on est un peu triste que la promenade ne dure pas plus longtemps (mais notre budget nous oblige a limiter, vous imaginez comme c’est insoutenable… hihi).

De retour au bled, on a juste le temps d’attraper nos sacs et hop, on saute dans un bus , direction le Nord. Courte et difficilement accessible etape que ce parc de Talampaya … mais ca en valait 1000 fois la peine! Dodo dans le(s)bus maintenant. A bientot !

Posted 8 ans, 10 mois ago.

3 comments

Retour en Argentine

Voila voila…

Nous avons donc quitte Valparaiso-la-coloree pour Mendoza-la-vineuse.   La route traverse les Andes a proximite de l’Aconcagua (point le plus haut des 2 Ameriques :  6962m) et la frontiere Chilo-Argentine.  Tout le monde nous avait recommande de faire cette route mythique, magique et merveilleuse de jour, mais pour economiser une nuit d’hotel, nous avions choisi de la faire de nuit.

Grand bien nous fit : nous eumes le rare privilege de parcourir cette Ruta 40 sous une pleine lune sans nuage… le spectacle fut epoustouflant, clair comme en plein jour.  Mais  malheureusement inimortalisable en photo depuis l’interieur du bus… vous ne pouvez donc que l’imaginer.

Arrivee le lendemain a Mendoza, grosse ville pourtant sympathique, avec le retour du temps chaud… tres chaud meme.  Quelques rencontres sympathiques, dont deux belges (avec encore une connaissance commune… Bruno tu es vraiment connu ici en Argentine) expatries en Malaisie… cool, on a aussi gagne une nuit d’hotel le jour ou on visite Kuala Lumpur :-) .  Le lendemain, location de velos pour faire la route des vins (quasi tous les vins argentins sont produits dans la region de Mendoza).

Les velos etaient vraiment pourris : freins inexistants, roues voilees, derailleurs foireux… Et la route pas exceptionnelle : beaucoup de voitures et peu de vignes a portee de vue.  Mais les domaines visites valaient vraiment la peine, le vin aussi… et surtout le groupe.  Beaucoup de verres plus tard, on a termine la journee a Mendoza pour un buffet bbq a volonte comme les Argentins en ont le secret (viandes et abats a volonte pour 6€… c’etait pas triste).

Le lendemain, journee de recup’ avec les nouveaux amis, puis le soir re-nuit dans les bus : objectif le parc national de Talampaya.  Un peu de confusion dans les conseils donnes par les offices du tourisme nous on fait arriver dans le bled le plus petit du monde, repondant (si les villages savaient repondre) au doux nom de Pagancillo, sans argent et sans distributeur de billets.  Bref re-bus, jusqu’a Villa Union.   Sans le savoir, nous avons traverse la Cuesta de Miranda, petite chaine de montage pre-andine.  Paysages desertiques de cactus, canyons et sculptures geologiques  sous une temperature torride, dans un bus pourri… on se croirait deja en Bolivie :-).  Superbes…voir photos.  Mais avec tout ca, ca fait 24h qu’on est en bus depuis Mendoza, la fatigue se fait sentir.

Bref, on etait epuises, on a pris la journee d’aujourd’hui pour se reposer.  Visiblement je suis encore naze, vu la pietre qualite de ce post… tant pis, pas d’imagination ce soir :-)

Demain, lever tot pour visiter le parc de Talampaya, un des plus beaux d’Argentine, mais il semblerait que le temps se gate… les 40C d’hier se sont transformes en 25C aujourd’hui, et il pourrait meme y avoir de la pluie demain… alors qu’il n’y a plus eu une goutte de pluie depuis 9 mois ici ! Notre petit nuage nous suit donc toujours :-(

Et demain soir, rebelotte : longue succession de bus jusque Salta, ou on essayera de prendre un jour de repos parce qu’on enchaine les kilometres pour le moment… et ca nuit clairement a la qualite de ma prose electronique :-)

Bisous a tous,

Posted 8 ans, 10 mois ago.

4 comments

Toujours la…

Bonjour Saint-Nicolas :-)

Juste pour vous dire que tout va bien, mais on n’a pas eu l’occasion de donner de nouvelles depuis quelques jours (trop de bus, trop de vin, pas assez de repos).

Normalement demain vous devriez avoir les photos de la region de Mendoza.

Bisous

Posted 8 ans, 10 mois ago.

1 comment

Esquel (21/11 & 22/11)

Le trajet fut longuissime : 24h de bus finalement… On a traverse une bonne partie de la Patagonie du sud au nord, immenses paysages desertiques, balayes par des vents violents, et broutes par d’appetissants boeufs (la Patagonie argentine, c’est grand : ca fait quand meme plus de 32 fois la Belgique !).

Arrivee dans la petite ville d’Esquel, sympa, on est entoures de montagnes, ca ressemble vraiment aux Alpes, sauf que les Francais sont moins nombreux, et les flamand(t)s plus roses. Dodo dans un petit appart avec cuisine, on s’est dit que ca nous couterait moins cher de cuisiner par nous memes… ce qui aurait ete le cas si je (Pierol) n’avais pas craque pour une enorme cote a l’os que j’ai sauve de l’incendie (elle etait juste au dessus d’un grand feu, je me suis dit que c’etait mon devoir de la secourir).

Grande balade le lendemain dans les montagnes environnantes, on a fait l’impasse sur le parc national voisin (avec des arbres de plus de 2600 ans !) parce qu’on devait recuperer du long voyage de la veille. Belles balades quand meme, un peu de bidons villes traverses, puis superbe point de vue sur la vallee. Les photos suivront.

Le lendemain, lever tot pour refaire une journee de bus (un de ces quatre on va se poser un peu, je crois), direction le Chili… Domi vous envoie la suite.

Posted 8 ans, 11 mois ago.

Add a comment

La Patagonie (15/11 – 20/11)

On vient de passer 5 jours dans le Sud. D’abord avion de Buenos Aires a El Calafate, normalement max 3h de vol… sauf que la compagnie nous fait un ptit cadeau : detour par Ushuaia ! C’est vraiment pas le chemin mais on a pu observer depuis la-haut le bout du monde, le seul, le vrai :-) Tres beau d’ailleurs.

Re-vol donc jusque El Calafate, capitale des glaciers, comme ils aiment se proclamer ici. Curieux, on debarque dans une petite ville aux allures de station de ski: chalets en bois, bars a crepes et choco chaud hors de prix, petites boutiques aux loupiottes de noel style WinterPret de Bxl… Comique. On trouve une super chambre d’hote pas chere du tout, et on part a la recherche d’une boustifaille. Oh, la chance, on atterit dans un festival de folklore patagon ! Chouette, plein de locaux, des gauchos, comme on appelle ici les cow-boys. On profite d’un bon concert de rock-folk argentin et Pierol s’empifre de quelques burgers de filet pur … moi perso, la viande, c’est fini, je peux plus, overdose. Burps.

Le lendemain, c’est une excursion en bus plein de touristes (heee oui) vers le glacier Perito Moreno. Wow! Enorme. Apres les chutes d’Iguassu, ca fait un changement. Deux monstres a la suite: l’un tropical, l’autre glacial ! Le glacier est tout bleu et avance de 2m par jour, on peut  donc observer des « petits » morceaux qui se detachent dans de grand fracas et forment des minis icebergs tout bleutes  sur le lac. Le monstre grince et chuinte , on attend la prochaine chute pdt des heures…Envoutant. Et mouillant : ben oui, evidemment, il pleut !

Le lendemain, apres une ballade matinale dans les environs, ou on croise plein d’oiseaux dont des flamants roses rose fluos, on part vers el Chalten, a 3h de la, par la bonne vielle route 40, desertiquement impressionnante (sisi ca se dit…). Le village est PERDU au milieu des montagnes. C’est simple, la vie la plus proche, c’est a El Calafate, donc a 3 heures de route.  Pour avoir une idee de comment c’est perdu, voici la photo satellite…

La, on est impressionnes par le vent. Terrible! On s’envole presque. La region est reputee pour ses randos de fous, malheureusement pour Pierol, j’ai chope une de ces fameuses creves ORL dont j’ai le secret  et en plus il fait moche dehors… La premiere rando est donc assez penible pour les deux (voir photo: emmitouflement de Domi proportionnel a l’encombrement du ciel). L’apres midi, l’homme s’en va randonner tout seul, na! et sous la pluie et le vent (bien fait). On dort en dortoirs, mais ca va, c’est encore sympa. Il va falloir s’y faire d’ailleurs si on veut respecter notre budget. Apres une bonne nuit, le moral et la forme sont au rdv, c’est parti pour une longue promenade en montagne.

6 heures de superbe rando, sous le soleil cette fois, mais tjs autant de vent. Les paysages defilent, changent apres chaque tournant. Une vallee fleurie a la Suisse, une foret lugubre d’arbres tordus ayant certainement inspire les forets malefiques de Disney, des deserts de sables aux buissons rouges, avec en fond des montagnes enormes et glaciers bleus… le tout surveille d’en haut par des aigles et condors gigantesques! On n’exagere pas, c’est epoustouflant. Viva Patagonia (avec 20 degres de plus svp, demande Domi).

On est de retour a El Calafate ou on a retrouve notre nid douillet de l’Hospedaje  Alejandra avant un loooong trajet de 22heures (arg) en bus vers Esquel, ou nous attendent plus de promenades et de parcs nationaux. On espere voir quelque bebetes ce coup-ci pcq les pumas, huemuls et compagnie, on les attend toujours :-)

On vous a selectionne quelques jolies photos de tous ces paysages merveilleux.

Biz Biz

Posted 8 ans, 11 mois ago.

10 comments

On est toujours la

ne vous inquietez pas, on vit toujours :-)
On est au fin fond de la Patagonie australe, et on trouve plus facilement des condors que des connexions internet valables ici…
Donc tout va bien, on vous tiens au courant des qu’on revient dans le monde normal.
Demain 22h de bus pour remonter vers le nord… youpie :-)

Bisous a tous

Posted 8 ans, 11 mois ago.

2 comments

Iguazu… tadam (12&13 novembre)

Arrivee donc a  Puerto Iguazu mercredi fin de journee.  Tres sympathique ville, toute en terre rouge, on a de la boue plein les pieds (il pleuvait a notre arrivee). On visite quelques petits hotels et on se pose finalement dans une petite guesthouse sympa et bon marche… premiers cafards quand meme :-)

On a rencontre ce jour la un couple de Francais tres sympas, qui nous ont meme offert un verre le soir (petit coucou en passant a vous, les Champenois dont on ne connait meme pas les noms … et merci encore!).

Le lendemain, visite des chutes cote argentin.  On se croirait a Walibi : petits trains, files de gros touristes venus en masse en excursions organisees, petits chemins proprets, etc.  Bref un peu decevant… jusqu’a ce qu’on arrive devant les chutes.  Glup : des cascades sur 5km de long, hautes parfois de plus de 80m.  Grandiosissime ! On oublie les hordes de touristes devant une nature aussi gigantesque et puissante.  Respect.

Beaucoup de petits animaux sympas aussi : coatis, toucans, papillons et fourmis  enormes… On a donc passe toute la journee a s’emerveiller, en partie sous la pluie, en partie sous un enorme soleil.  Je ne m’eternise pas dans le texte, les photos parlent d’elles memes.

On est rentres les pieds en compote  (apres une belle journee de 8 heures de marche) super heureux.

Le lendemain, rebelote : les chutes, mais vues du cote bresilien cette fois.  C’etait tout aussi impressionnant : on s’approche a deux pas de la « gorge du diable », histoire d’etre completement assourdis… et trempes.

Rencontres vraiment sympa dans le bus : un ptit suisse tour-du-mondeur et un couple de co-belges (avec une bonne connaissance commune d’ailleurs, le monde est vraiment tout tout petit) avec qui nous avons partage pas mal de bieres  le soir.  Un tout bon moment, merci Nic & Perrine! On essayera de se revoir, peut etre pdt  votre tour du monde l’annee prochaine.

Ces quelques jours nous ont donc vraiment beaucoup plus. On est tout bronzes… mais aussi tout bouffes des moustiques. Ce soir on est de passage oblige a Buenos Aires (beeeeekkkk et re-beeeek) en transit pour El Calafate: direction la neige et les glaciers, tout au Sud de la Patagonie. Ca va nous changer des 35 degres a l’ombre d’Iguazu !

C’est tout… pour le moment :-)

Posted 8 ans, 11 mois ago.

10 comments

Mission Jesuite de San Ignacio (11/11)

Nous revoilou pour vous raconter ces 3 derniers jours…

On avait donc pris un bus pour San Ignacio apres le parc national El Palmar. Un bien long trajet de 10 heures, en compagnie d’un horrible bebe hurleur et de sa soeur vomissante :-) Folklorique. La ptite a vomi 3 fois sur son siege et le bebe n’arretait pas de faire des crises. Mooonnn qu’il etait laiiiid :-) On a vraiment bien ri (quasi pipi-culotte, sisi)! On est arrive a San Ignacio a 6h30 du mat, super creves evidement. 1 bonne heure d’attente pour que la ville se reveille et un petit dej’ plus tard, on achete nos billets pour visiter le site de la mission de San Ignacio mini, decrite dans les guides comme un incontournable site classe au patrimoine mondial de l’humanite. Wow qu’on s’dit… Et puis en fait, bof. Moyen. Tres tres moyen… Je ne sais pas si c’est le fait de sortir de 10h de car tous mous et qu’il pleuvinait mais on a pas ete impressionnes du tout! C’est joli mais les ruines sont vraiment mal conservees et ca ne suscite pas grande emotion. Franchement, ils feraient mieux de classer celles de Villers au patrimoine mondial! Non mais, y a pas de justice en ce bas monde :-)

Apres un ptit tour dans les vielles pierres et au petit musee bien interressant, on se dit qu’on va repartir direct, pcq il n’y a pas grand chose a faire d’autre que ce site et puis on se ferait une petite sieste dans un bon bus bien confort. 10h du mat, donc: on monte dans le premier bus vers Iguassu. Oh deception: c’est pas un bus double etage, celui ci il est tout pourri, on peut pas pencher les sieges, y a pas de TV, le conducteur est un nain qui ne touche quasi pas les pedales (ca fait un peu peur d’ailleurs) et c’est un omnibus qui s’arrete partout… Mais tant pis, on est tellement fatigues, qu’on dort quand meme. Le trajet dure 5 heures… Je me demande d’ailleurs comment le bus a tenu toute la route!

Finallement, apres 7heures d’attente dans une station service, 10heures de bus, 4 heures d’ »escale culture » et re-5 heures de bus, nous y voila: la pointe Nord Est de l’Argentine, la frontiere avec le Bresil et le Paraguay : I-G-U-A-S-S-U :-) Et croyez-moi, ca valait vraiment, vraiment la peine !

Je vous laisse donc maintenant en compagnie de Pierol qui prend le relais pour le recit des chutes…

Posted 8 ans, 11 mois ago.

1 comment