Domi et Pierol au tour du monde

Novembre 2009 – Novembre 2010
Abonnez-vous

Farniente dans les iles et roadtrip a Lombok (15/07 au 23/07)

Pfiouuu ! On ne regrette pas, mais alors absolument pas d’avoir fait demi-tour et d’etre revenus a Lombok ! On est bluffes, completement sur notre derriere, franchement, c’est superbe ici, et les belles suprises n’ont fait qu’aller crescendo depuis notre arrivee il y a un peu plus d’une semaine.

On a d’abord pose nos gros sacs a Senggigi, station balneaire assez sympa attendant un boom touristique imminent. Puis on a mis le cap vers les iles Gili (trois petites iles au nord-est de Lombok). Alertes par le Lonely Planet qui met en garde contre les arnaques et l’agressivite des rabatteurs du port de Bangsal (d’ou partent les bateaux pour les iles), on est bien decides a ne pas se faire avoir. Et donc, lorsqu’on se rend compte que le type qui nous hurle dans les oreilles qu’il faut prendre son bateau parce qu’il n’y en a pas d’autre se fout de notre pomme et est en train de nous vendre des tickets a deux fois le prix du ticket normal, ben on s’enerve un chouilla. Il nous prend vraiment pour des cons et en plus il est super agressif.

Pierol s’emporte un peu et lui lache (in your face) « No, I won’t buy from you, you’re trying to steal my money, you bastard » ! En gros, non connard, t’es en train d’essayer de m’entuber. C’est la partie Bastard que le mec n’a pas trop apprecie. Et nous voila a 2 doigts d’un poing dans la frimousse de Pierol. Le type s’excite, le fusille du regard, menace d’appeler ses potes (franchement style ganster) et fini par se calmer apres la millieme excuse, nous signalant quand meme que Pierol a interet a faire profile bas, qu’il serait mort pour moins que ca si c’etait un autre, etc… Glups.

Moi j’ai tellement eu peur que j’ai fini par eclater en sanglots, ce qui a  contribue a notre salut vu que les bad boys ont eu pitie de moi et ont lache l’affaire. Le coup de la demoiselle en detresse, ca marche a tous les coups :-)

Bref, ca demarre pas mal. On est donc bien heureux de se poser apres la demi-heure de bateau dans une jolie petite chambre sur l’ile de Gili Trawangan. D’autant plus qu’on y retrouve Thomas et Agnes, une couple de Francais qu’on croise et recroise depuis le Laos. Ca nous detend un peu. Par contre, on a mal choisi notre ile : parmi les 3, on a atterri sur l’ile des fiestas, et notre nuit est donc rythmee par les basses du pub tout proche et les cris de nos voisins Australiens defonces aux champis… Pas tres agreable.

On reprend donc un bateau le lendemain pour Gili Meno, plus calme nous a-t-on dit. Et la, fantastique, les paysages sont tout aussi paradisiaques que ceux de la premiere ile mais le bruit, les touristes cons, les magic mushrooms en moins. Le pied quoi !

On aime le petit sentier de sable blanc qui fait le tour de l’ile, les locaux bien moins rasta-gangsta, les petits restos pas chers qui servent de bons poissons grilles, et n’oublions pas un detail, mais quel detail :  il n’y a absolument aucun vehicule a moteur sur l’ile. On se deplace a pieds, a velo ou en carriole a cheval ! C’est en grande partie ce qui fait le charme des iles Gilis, esperons que cela dure le plus longtemps possible. Ce serait trop triste de gacher cette paisible ambiance par des moteurs et klaxons de mobylettes.

On devait rester 2 jours, on y passera finalement 4 nuits ! Une vraie honeymoon avant l’heure :-) Pierol s’offre 2 dernieres plongees, impossible d’y resister, jetez un oeil a cette mer ! Moi je n’en reviens toujours pas : j’ai vu ma premiere tortue en snorkeling, et ai nage avec elle pendant 10 minutes, c’etait emouvant, magnifique ! J’aurais pu la toucher mais il ne faut pas, c’est trop fragile ces bestioles. Dommage que notre appareil photos waterproof ne le soit plus reellement (il est presque foutu !) parce que j’aurais aime immortaliser cette rencontre sous-marine.

De retour a Lombok, on ne traine pas. On evite comme on peut les rabbatteurs de Bangsal (une fois mais pas deux, merci) et on file vers Senggigi en taxi, accompagnes de nos amis francais. De la, on loue des scooters et hop, en route pour 3 jours de decouverte en deux roues. Apres des iles aussi belles qui les Gili, on aurait pu croire que plus rien ne nous emerveillerait. Et bien si, et pas qu’un peu ! Les paysages de la cote nord-ouest de Lombok sont magnifiques, on suit la route entre mer turquoise et cocoteraies, et plus on remonte vers le nord, plus le traffic se fait rare. On est des rois, des images a couper le souffle nous sont servies sur un plateau d’argent. Qu’est ce qu’on est gates…

On echange vite les bleus varies de la cote contre le vert profond des rizieres. Et on n’y perd pas au change. On explore quelques cascades, on se ballade dans un tout petit village ou les enfants nous sautent dessus en hurlant « Hello Hello ». On adore ! On fait halte a Senaru, au pied des montagnes, la region est superbe  mais on n’a malheureusment pas le temps de s’y attarder. Il faut repartir tot le lendemain, une longue route nous attend jusque Kuta, tout au Sud de Lombok.

La encore, c’est difficile de decrire la beaute pure de ces paysages intouches. Montagnes, rizieres, villages plein de vie, des centaines de Hellooo et meme des gosses un peu trop curieux qui se mettent au milieu de la route dans l’espoir de nous faire des High Five au passage. Mignon mais dangereux. On leur crie Hati Hati (Attention) mais ils ne se rendent pas compte du danger :-(

Le Kuta de Lombok n’a rien a voir avec le Kuta de Bali ! Ici c’est encore quasi vierge. Le sable de la plage principale ressemble a du gros couscous, c’est assez desagreable sous le pied, mais une fois assis face a la mer, on est hypnotise par la beaute du site. Dire qu’ils construisent un aeroport international et que tout aura change d’ici 5 ans. Les projets immobiliers commencent a prendre forme, on se dit meme que c’est le moment d’investir, a 15 000 euros le terrain vue sur mer, ce serait pas mal. Avis aux amateurs.

Le dernier jour du road trip nous acheve ! Serieusement, les dernieres plages nous laissent sans voix. Est-ce possible de trouver sable plus blanc, mer plus bleue ? Terrible…

Une derniere nuit a Sengiggi et nous revoici dans le Ferry pour Bali. C’est aujourd’hui notre derniere soiree en Indonesie. Nous quitterons ce pays avec une tonne d’images en tete, toutes plus belles les unes que les autres. On y a aime presque tout, des paysages aux temples, du nasi goreng aux statues de gardiens devant les maisons, du climat parfait aux soirees avec Agnes et Thomas.

Le seul bemol serait pour la tendance a l’arnaque des indonesiens. Il est quasi impossible de ne pas perdre son calme avec tout ce harcelement. Dommage pour eux et pour nous :-(

Voila, ce matin nous quittons l’Indonesie apres une nuit a Sanur (aucun interet, hyper touristique, banal… mais proche de l’aeroport), en direction de Singapour, ou nous resterons deux jours avant de retourner a Kuala Lumpur ou nos visas indiens nous attendent enfin ! Apres un mois et plus de 50 coups de fil en Malaisie, en Inde et en Belgique, il semblerait que la diplomatie indienne ait decide que nous etions dignes de visiter leur pays.  Bref, on devrait etre en Inde vers la fin du mois !

Gros bisous a tous !

Publié dans Indonesie il y a 8 ans, 4 mois à 1 h 49 min.

6 commentaires

6 commentaires

  1. DE Papa juil 23rd 2010

    Hello les veinards, quel magnifiques paysages, incroyables et le texte super de Domi, ne prenez pas trop de risques avec les locaux car ils sont dangereux, bon voyage jusqu’en Inde et soyez super prudents dans les jungles, ici tout est OK mais l’orage arrive, je pense tres fort a vous 2, gros bisous de Papa, vale et bonne suite.

  2. Gégécoach à la retraite juil 23rd 2010

    wouawwww, grandiose! Je voyage en restant chez GSK (merci pour cette escapade de vendredi après midi ;-). J’avais oublié à quel point c’était agréable de vous lire et de vous suivre.
    Bon, je vous avoue que je vais devoir prendre sur moi pour lire les prochains messages. C’est MON pays l’Inde, à moi toute seule (bouhouhou)…
    P.S: plus besoin de coach sportif ma belle, tu as fondu, amazing!

  3. Merci pour la débauche de photos plus paradisiaques les unes que les autres!
    Vos néologismes et termes bien imagés nous font encore mieux vivre vos aventures : rasta-gansta, cocoteraies, magic mushrooms .. par contre, le traffic, c’est pur anglicisme.
    Vous écrivez: »Une vraie honeymoon avant l’heure »; à propos, rappelez-nous un peu l’heure exacte, et au passage, le jour aussi?
    Bisous attendris de vos vieux

  4. Francois juil 26th 2010

    Je vois que vous avez photoshop, vous avez gommé tous les gens qu’il y avait sur les plages…

  5. Je vois que Pierol commence à faire des progrès en surf, pas mal ;-) Les photos sont magnifiques et le récit sympathique ! Take care (surtout avec les « bastards » !!) Bruno

  6. c’est jolie la-bas…mais pas de coup de coeur de plus c’est un peu tendu en general les gens la-bas…


Laissez un commentaire

You must be logged in pour laisser un commentaire.