Domi et Pierol au tour du monde

Novembre 2009 – Novembre 2010
Abonnez-vous

Hampi, Badami et Goa (du 05/08 au 11/08)

Quelle course !

Apres avoir finalement obtenu notre billet Bangalore-Hampi grace au quota d’urgence, nous voila a Hampi, petite bourgade en bordure d’un magnifique site archeologique. 

La campagne environnante est tout simplement epoustouflifiante de jungleur.  Serieusement, c’est magique : paysages verts parsemes d’enormes formations rocheuses, de petits sentiers de terre rouge flamboyant, de palmiers par milliers, de buffles paissants, le tout arrose par quelques rivieres sinueuses.  Et pour ne rien gacher, ca et la, de magnifiques vestiges de temples hindous dedies a Vishnu, Krishna, Ganesh et tous leurs potes.  Splendide, on ne vous dit que ca !

On est au paradis, seuls dans ces decors gradioses qu’on prend plaisir a decouvrir en sortant des sentiers battus.  En tout, on aura passe la trois jours d’exploration, de shopping pour la boutique… et de repos pour Pierol qui s’acclimate moins bien que prevu a l’hygiene alimentaire indienne.

Cap ensuite sur Badami, 6 heures a bord d’un bon vrai bus indien pourri :-).  L’avantage des transports locaux c’est qu’on y fait toujours des rencontes rigolotes, surtout que les indiens sont treeeees curieux.  On ne les comprend pas toujours parfaitement, mais les echanges sont sympas. 

Arrivee a Badami, donc.  Horrible village.  Pour resumer : trottoirs ressemblant a des depotoirs, cochons baignant dans des flaques de crottes, enfants jouant avec les cochons dans les dites flaques, circulation impossible, et nuisances sonores insupportables… c’est tout ca, Badami.

Mais c’est aussi un site incroyable quand on s’eloigne du centre.  Des grottes-temples creusees a meme la montagne avec des gravures de divinites hindoues et des hordes de singes s’improvisant gardiens.  Un lac artificiel autour duquel tout le monde s’agite : on y lave son linge, ses vaches, soi-meme… Resultat : la couleur de l’eau a largement perdu de son naturel, et de la mousse verte fluo s’agglutine par endroits, mais vu de la colline l’ensemble reste superbe.

A quelques dizaines de kilometres de Badami, se trouve Pattadakal, un autre site dont on ne vous donnera pas l’historique, tellement on a du mal a s’y retrouver nous-memes.  Superbe egalement, de nouveau aucun touriste, un temps merveilleux… tout ce qu’on aime.

Le temps presse, on quitte notre hotel pourri de Badami direction Goa.  On pensait mettre 5 heures en bus direct, mais on oubliait, ici c’est Incredible India ! 9 heures et deux bus plus tard, donc on arrive creves a Panaji, capitale de l’etat de Goa. 

Ancienne colonie portugaise, cette ville est bien differente de tout ce qu’on a pu voir jusqu’ici.  Des petites eglises colorees, des rues propres, et meme quelques terrasses ou boire un verre.  Question gastronomique, on s’essaye a la saucisse goanaise, sorte de hache de chorizo a l’indienne… un vrai delice.  On y poserait bien nos bagages plus longtemps, mais notre avion pour Delhi part deja le lendemain. 

Il nous fallait poster le colis de la boutique, on n’aura donc pas eu le temps de visiter Old Goa que Domi avait tant aime il y a 4 ans, mais l’envoi d’un colis par la poste indienne est une attraction en soi.  Petit mode d’emploi :

  • Aller a la poste avec les paquets (jusque la, ca va !)
  • S’entendre dire qu’ils n’ont pas de caisses, mais qu’on peut aller faire emballer le colis dans la rue d’a cote
  • Touver l’emballeur dans la dite rue d’a cote
  • Constater que les caisses proposees sont des vieilles boites de Jack Daniels
  • Raler un peu et apprendre qu’ils vendent des belles caisses a la poste
  • Retourner a la poste et attendre qu’on daigne nous montrer les caisses neuves… qui s’averent pas bien grandes et pas bien neuves.
  • Retourner chez le petit vieux de la rue d’a cote et choisir avec attention sa caisse pourrie
  • Re-retourner a la poste avec le colis, et apprendre qu’il n’est pas reglementaire, qu’il doit etre – attention c’est du lourd ! – emballe dans un linge… de coton… blanc… cousu sur mesure !!!
  • Re-retourner chez le petit vieux qui se fera un plaisir de prendre les mesures de la caisse sous toutes ses coutures et de lui confectionner un joli petit habit postal
  • Re-re-retourner a la poste pour envoyer le colis ainsi enturbanne… par avion, parce que vous comprenez, la Belgique n’est pas desservie par bateau (?!)

Duree de l’operation : plus de deux heures, en stressant de rater l’avion.  Incredible India, disent les slogans :-)

Apres un vol mouvemente une fois de plus (saloperie de mousson), nous voici a Delhi sous la pluie et dans la crasse.  Mais pas pour longtemps, on a prevu 2 semaines dans le Rajasthan en mode luxe s’il vous plait : notre voiture avec chauffeur nous attend demain matin !

Publié dans Inde and Wouaw il y a 8 ans à 14 h 03 min.

4 commentaires

4 commentaires

  1. De Papa août 13th 2010

    Hello les grands decouvreurs, magnifique blog et supers commentaires, ici tout est OK avec retour du soleil…bonnes decouvertes et gros bisous de papa qui suit vos aventures avec 1 immense plaisir, vale ¡

  2. Agnès et Thomas août 14th 2010

    Superbes vos photos de Hampi. Bonne découverte du Rajasthan. Pourvu que votre chocho parle anglais ! Bisous

  3. Pas mal les rochers. T’as essayé de grimper POD?

    Sinon pas mal toutes ces visites, ,m’enfin ça ne vaut pas Walibi, Paradisio, ou l’abbaye de Clairefontaine!

  4. Emie Fauzia sept 22nd 2010

    hi domi an piero
    do you still remember me
    me name emy from bali indonesia
    when you get merried
    oh ya by the way please add my facebook (Emie Fauzia) or my email (emy_fauzia@yahoo.com)
    may god bless we all


Laissez un commentaire

You must be logged in pour laisser un commentaire.