Domi et Pierol au tour du monde

Novembre 2009 – Novembre 2010
Abonnez-vous

Sud du Cambodge (06/05 au 12/05)

Sorry sorry sorry, on est en retard de news ! Forcement, on passe moins de temps sur internet quand on voyage avec des potes. Voici donc nos dernieres peregrinations…

Apres avoir quitte Coco et Jo a Koh Tao, Thailande, on a speede vers l’est pour rejoindre la frontiere et arriver au  Cambodge au plus vite. On a quand meme du faire escale a Bangkok pour la nuit, a Khao San Road en plus, un quartier routard qu’on deteste vu le nombre de touristes degueus qu’on y croise (le genre a se promener la main aux fesses de leur « amie » thailandaise louee a la semaine, vous voyez ?). Yiiik.

On s’echappe le lendemain, bus pour Trat, tout a l’Est. On a eu une petite frayeur quand un pneu de notre bus a eclate sur l’autoroute mais finalement, apres un peu de retard et un changement de vehicule, on est arrives a destination. Une nuit sur place  et on est repartis pour une journee  de trajet jusque Sihanoukville, station balneaire cambodgienne ou on a rdv avec Chris et Sophally pour l’apero :-)

Pour ceux qui voudraient un jour suivre nos pas, attendez vous a quelques arnaques au passage de la frontiere. En vrac :

  • Le visa coute bizarrement le double du prix normal. Et le douanier n’en demord pas : on paie le surplus ou on ne passe pas. Bon.
  • On nous fait passer une visite medicale soi-disant obligatoire par un medecin completement bidon a qui on doit bien sur payer la consultation !
  • Des petits gars insistent pour remplir (mal : non, mon nom n’est pas Etterbeek !) les formulaires de visa a notre place (ils ne nous laissent pas vraiment le choix en fait!) puis demandent un pourboire pour le « service rendu« …
  • Et finalement, le taximan qui nous fait passer la frontiere s’arrete au milieu du chemin et  nous reclame une taxe de frontiere totalement farfelue, sinon il nous laisse la !!! Mais la, il peut bien danser sur sa tete, on n’est pas plus cons que le pape (ah bon, c’est pas comme ca qu’on dit ? hihi) et on ne nous aura pas ! On lui tient tete, il n’apprecie guere mais accepte de finir sa course.

Une transition un brin enervante donc, mais bon au moins ca c’est fait : on est au Cambodge. Youpie !

Le 6 mai a 19h, nous sommes donc sur la plage a siroter un cocktail avec nos nouveaux compagnons de route :-) Cette partie de la ville ne nous plaisant pas trop, on demenage le lendemain pour la plage de Otres, plus deserte. Superbe, sauf que nos petits bungalows n’ont pas de ventilo et qu’on passe donc la nuit a suffoquer tellement il fait chaud ! Ce soir la, on a mange des « Kotbulars » : les fameuses boulettes suedoises aux airelles de chez Ikea ! Veridique, le parton des huttes d’a cote est Suedois, ceci explique cela :-)

On continue ensuite notre route vers Kampot, plus a l’Est. C’est une petite ville mignonette, un peu cra-cra, mais attachante. Ca sent le Durian partout. Vous savez, ce gros fruit qui pue la poubelle :-) Soph est fan et a vite fait de me convertir (ca goute meilleur que ca ne sent!) mais les mecs sont recalcitrants. Chochottes!

On decide de louer des scooters (premiere experience du genre pour Chris,  on avait un peu peur mais il se debrouille bien le bougre !) et on part a l’assaut de la campagne Cambodgienne… Wow, on n’est pas decus : des rizieres vertes magnifiques, des temples scintillants, des grottes aux chauves-souris cachees au bout de petits chemins de terre, des  singes traversant la route… et partout, partout, des enfants qui nous crient Hello Hello ! Adorable. Les mamans nous font des signes, les plus anciens sourient timidement. Qu’est ce que ces gens sont sympathiques ! On est la, sur leurs terres, dans leurs villages, on n’a rien a leur donner mais ils s’en fichent, c’est de la pure humanite, ils nous sourient le plus simplement du monde. On aime.

Le lendemain, direction la Capitale, Phnom Penh. On avait un peu d’apprehensions mais en fait c ‘est une ville pas trop grosse et on aime encore bien. Par contre, il y a un traffic de fous : jamais vu autant de mobylettes se rouler quasi les unes sur les autres !

Programme culturel cette fois : visite du musee des Beaux Arts, superbe autant dehors que dedans, avec plein de statues et bas-reliefs khmers venant des temples d’Angkor.  Puis, le musee du Genocide. Memorial poignant. Impossible de ne pas sortir de la sans avoir la gorge nouee. C’est en fait une ancienne ecole transformee a l’epoque des Khmers Rouges en camp de detention. On y voit les instruments de torture, les cellules des prisonniers, les potences, des photos, des archives et beaucoup de temoignages. Comment peut on virer dans une horreur pareille ? Notre guerre et ses camps de concentration sont loin, alors on oublie ce qui s’est passe chez nous, et ce qui se passe chez les autres, on s’y interesse rarement…

Et bien la, on se prend une enorme claque dans la gueule ! Les Khmers Rouges, c’etait il y a a peine 30 ans. En visitant ce camps S21, on prend conscience de tout ce qu’ont vecus les Cambodgiens, et ca fait mal. Mon monde ideal de Bisounours me parait si utopique face aux photos des visages des ces milliers de victimes. Mais a voir les gens aujourd’hui si gentils, si acceuillants et si souriants, on se dit qu’on va peut etre un jour y arriver, a ce monde meilleur. Franchement j’espere.

On finit notre visite de Phnom Penh par le Palais Royal,  immense mais un brin trop ringard a notre gout (c’est fou comme ces nobles ont un gout prononce pour les kitchitudes viellottes). Ca brille, c’est plein de Buddhas et les jardins sont jolis, mais on n’y apprend pas grand chose.

Entre toutes ces activites, on se ballade, on negocie les courses de tuk-tuk, on va chercher a manger pour une vielle mamy mendiante si attachante, et on bouffe… Encore et toujours ! Mais tout est si bon, difficile de resister. On a d’ailleurs dine dans un resto-caritatif delicieux : le Friends, ou des ados de la rue sont rediriges vers les metiers de l’horeca. Tous les benefices sont utilises pour aider les enfants, ils ont un programme en beton, c’est une belle initiative. Si vous aussi vous vouez les aider de loin, voici leur site internet : www.streetfriends.org . Un don, meme tout petit, permettra a quelques enfants de sortir de la rue…  On compte sur vous.

Dans 10 minutes, on part pour Kompong Thom, alors on vous laisse avec les photos de cette derniere semaine.

Bisous

Publié dans Cambodge il y a 8 ans, 7 mois à 12 h 50 min.

6 commentaires

  Post suivant: Artisanat cambodgien

6 commentaires

  1. De Papa mai 12th 2010

    Hello Domi et Pierol, superbe blog et bcp de nouvelles…passez 1 super sejour au Cambogdge, super photos…quel est le next pays ? Ici tout va bien et le soleil luit de temps en temps avec averses…gros bisous de Papa qui pense tres fort a vous , Vale et a plus, Papa.

  2. GégéCoach mai 12th 2010

    Wouaw…ça faisait un ptit temps que je ne vous avais plus lu.
    En vous lisant, je viens de faire une ptite escapade au Cambodge….
    Je n’ai qu’une chose à dire : ENJOYER les amis!!!!

  3. Salut les voyageurs! C est bien sympa de vous lire et de parcourir toutes vos photos dont les dernières en Thaïlande me sont très familières et me rappellent mon périple d’ il y a quelques années!! Souvenirs souvenirs!
    Bon sinon cher temoin, je compte sur toi/vous pour être présents a notre mariage qui se fera le 7 mai 2011 a la ferme d’ arnelle a longueville!!! :-) grosses bises a ts les 2! Bruno

  4. Audrey GSK mai 13th 2010

    Coucou Domi, je découvre votre blog pour la première fois. Quel plaisir! Tout ca me donne envie et me replong quelques années en arrière. Nous étions partis 3 mois. Je n’ai qu’un seul mot à vous dire PROFITEZ. Quel bonheur!
    Gros bisous,
    Audrey

  5. Le Laos vous laissera , dans le désordre, un goût d’arnaque, de sourires et de gentillesse gratuits, de musée poignant,, de belle nature découverte en moto
    L’arnaque dont vous avez été victimes, est encore un moindre mal comparé au rançonnement sous la menace
    Toujours appréciés, vos blogs et les photos. On vit un peu avec vous
    Bisous

  6. Chers Mapy,
    Concernant le chapitre arnaques, c’etait plus pour en rire que pour nous plaindre. Effectivement, il n’y a rien de tres alarmant la dedans, ce ne sont que des anectodes rigolotes. Sinon, n’ayez aucune inquietude: le Cambodge est a present un pays tres « safe », son histoire est dure mais il n’y a plus de violence et on ne risque pas de se faire menacer (enfin pas plus qu’a Bruxelles).
    Gros bisous


Laissez un commentaire

You must be logged in pour laisser un commentaire.