Domi et Pierol au tour du monde

Novembre 2009 – Novembre 2010
Abonnez-vous

Luang Prabang (du 17/04 au 22/04)

On aura eu bien du mal, mais nous quittons finallement la jolie « ville » de Luang Prabang… A regret, mais le voyage continue.

Nous nous sommes donc poses une petite semaine dans ce magnifique endroit, un gros village situe au confluent du Mekong et de la Nam Khane. Le climat etait absolument exquis, ce qui a certainement contribue a notre engouement :-) Mais la ville elle-meme vaut vraiment la peine : aucun gros batiment, mais des centaines de batisses coloniales plus belles les unes que les autres, avec le charme fou des constructions en bois et des finitions rococo asiatiques. Il y a des hotels de toutes categories : du petit cagibi a 3 euros a l’hotel luxueux a 400 dollars la nuit. Idem pour les restos, cela va des stands de rues au bar a vin lounge. On croise donc de tout a Luang Prabang, et le melange est bien reussi.

A chaque recoin de ruelle, on tombe sur un temple. A chaque fois, on en fait le tour, et a chaque fois on se dit qu’on vient de voir le plus beau… Et a chaque fois on se trompe car le suivant est encore mieux ! On adore les toitures aux mille paillettes qui scintillent au soleil, les escaliers nagas (serpents-dragons) tout dores, les fresques de la vie de bouddha style BD. Et surtout l’atmosphere qui va avec : de temps a autre, on y croise des bonzes dans leurs drapes oranges qui vaquent a leurs occupations (ne nous demandez pas quelles sont elles…), c’est serein.

Alors, qu’est ce qu’on a fait en 5 jours ? On a beaucoup flane le long du fleuve, on a loue des velos (enfin des carcasses roulantes, le mot velo est un peu trop evolue) pour vadrouiller dans les environs, on a arpente maintes fois le marche de nuit pour les emplettes de la boutique (un peu trop au gout de Pierol), on a loue une barque a moteur pour decouvrir les scenes pittoresques de la vie le long du Mekong et visiter une grotte abritant des centaines de petits bouddhas (meme le roi s’y rend une fois par an en pelerinage. De la grotte royale quoi !) ainsi qu’un complexe monastique retire. On a un peu ete mouilles a l’eau du Mekong, ce qui expliquerait d’ailleurs nos maux d’estomacs persistants…

On a aussi pris une journee de cours de cuisine Laotienne, avec un couple de Francais rencontres a Nong Khiaw. Enfin « on »… Pierol etait inscrit (de toute facon, c’est lui le Chef a la maison) mais apres 4heures de tambouille, il a du abandonner : sueurs froides, fievre, nausees (voila le resultat de nos seances gustatives dans les stands de rue ! Je lui avais pourtant dit de se mefier de ce boudin de buffle !) : direction le lit ! Je le remplace donc au pied leve pour le reste de l’apres-midi. Riez seulement … vous rierez moins quand je vous preparerai un delicieux Laap de poulet facon Lao ;-) Me voici donc championne de laceration de poulet, d’emincage d’ail et de toutouillage de wok. Invitation lancee aux sceptiques !

Le reste du temps, on a bu de la Beerlao avec nos potes francais, on a essaye toutes les sortes de jus de fruits des stands du marche (maintenant que j’y pense, ils sont coupes a l’eau… on comprend de mieux en mieux notre etat !) et on a regarde les orages la nuit depuis notre petite terrasse en teck.

A vous raconter ca, on est encore plus tristes de partir. Il y a tellement de choses qu’on n’a pas faites. On reviendra un jour a Luang Prabang, c’est decide.

Etape suivante : Vang Vieng, plus au sud, sur la route vers Vientiane, la capitale. On a le choix entre bus public ou minibus prive, plus cher mais plus rapide. Allez, on se la joue luxe ce coup-ci. On nous annonce 5 heures de route dans un « brand new mini-van » … Ce sera finallement 8 heures dans un van pourri au moteur qui surchauffe, au chauffeur qui n’y comprend rien, et arrets toutes les heures pour arroser la machinerie ! Sans compter la route a proprement parler : une succession de virages serres, a flanc de montagne pendant les 6 premieres heures ! Rajoutez deux Danois sans deodorant sur la banquette de devant, secouez le tout, et vous obtiendrez un voyage memorable ! J’ai failli faire ma Laotienne, j’avais meme prepare un petit sac plastique :-)

Heureusement, tout calvaire a une fin, et c’est epuises qu’on arrive a Vang Vieng, a 22h. On avait prevu d’y rester une journee mais le village est affreux, pas du tout notre style. On est degoutes par tous ces pequenauds en marcel (ou torse nu) qui se promenent biere a la main. Il n’y a que bars et boites ici, les hotels sont sales et glauques, les habitants pas souriants pour un sou (pas etonnant vu la faune de touristes cra-cra). Dommage… les environs ont l’air splendides et propices a la rando, au velo etc. Mais nous n’aurons pas le temps donc autant degager d’ici au plus vite ! Dans une heure donc, bus pour la capitale Vientiane. On nous annonce 4 h de trajet en bus VIP … :-) :-)

Publié dans Laos il y a 8 ans, 7 mois à 6 h 55 min.

5 commentaires

Post précédent: Artisanat Laos  

5 commentaires

  1. coucou, Pierol j’ai été solidaire, 3 jours de grippe intestinale de lundi à mercredi, depuis hier ça va bcp mieux, et heureusement, nos 14h de trajet pour venir vous rejoindre m’inquiétaient un peu ;-) C’est trop beau, ça donne envie, j’espère que la Thaïlande ce sera aussi terrible ;-)
    bisous

  2. De Papa avr 23rd 2010

    Hello les Laotiens d’adoption,
    Super blog, textes et photos magnifiques…attention si vous retournez en Thailande, evitez la capitale ou les emeutes et fusillades durent toujours, allez dans le sud du pays, vite de ,vous nouvelles, gros bisous a vous 2 de Papa d’Espagne qui pense tres fort a vous, vale, Papa.

  3. Bernard avr 23rd 2010

    Eh bien on est servis en photos cette fois-ci!
    Ca a l’air vraiment sympa le Laos.
    Une chose m’étonne quand même : il n’y a que 3 messages dans la catégorie « bouffe » depuis votre départ. Or à vous voir on dirait que vous passez le plus clair de votre temps à table.
    Pas peur des découvertes gastro-entérites donc (pour votre cul-ture : infection inflammatoire caractérisée par l’émission brutale et fréquente de selles liquides et abondantes (diarrhée). En général, les gastro-entérites sont dues à des bactéries, telles que les colibacilles ou les salmonelles, ou à un virus tel que le rotavirus. Des symptômes de gastro-entérite peuvent être aussi dus à des parasites internes, causes particulièrement fréquentes dans les pays en voie de développement).

    Une dernière question : jamais essayé un bouddha compote?

  4. comme le dit Bernard je pense que ca vaudrait la peine de faire des stats sur le nombre de photos ou vous etes en train de manger.

    enfin ca a l’air de fait drolement Magnifique comee quoi. Comment va-t-on faire, nous simple vacantiers, a coup de quinze jours par-ci ou par-la pour revoir tout cela en vrai.

    bon vent.

    photo preferee: la vue du fleuve
    photo preferee non-officielle: la boustifaille dans le marche de nuit (ca donne tout autant envie)

  5. Pierol avr 24th 2010

    Merci pour ces commentaires enthousiastes a propos de la bouffe ! On remettra encore des photos de nos prouesses gastronomiques :-)

    Pour info, on part en train de nuit pour Bangkok dans deux heures. On ne passera deux jours sur place (et on a pris un repulsif anti-grenades, promis) puis on part pour l’ile de Koh Tao avec Coco et Joachim.

    Bizz a tous… et bon appetit !


Laissez un commentaire

You must be logged in pour laisser un commentaire.